Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilSalle de presse et documentationCommuniqués de presse

    Mme Kathy Baig, ing., MBA, ASC, reçoit un doctorat honoris causa de l’École de technologie supérieure pour ses réalisations à la présidence de l’Ordre des ingénieurs du Québec

    vendredi 12 février 2021
    • Montréal, le 12 février 2021 – L’Ordre des ingénieurs du Québec est fier d’annoncer que sa présidente, Mme Kathy Baig, ing., MBA, ASC, s’est vu décerner hier un doctorat honoris causa par l’École de technologie supérieure (ÉTS), une constituante de l’Université du Québec spécialisée dans l’enseignement et la recherche en génie qui forme le quart des nouveaux ingénieurs du Québec. Pour lui remettre cette distinction, l’ÉTS avait choisi la Journée internationale des femmes et des filles de science, soulignant ainsi notamment l’engagement de Mme Baig envers la diversité au sein de la profession d’ingénieur.
    • « C’est un grand honneur que je tiens à partager avec toutes les équipes de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Appuyés par les membres de la profession, nous avons travaillé d’arrache-pied pour changer le visage et la culture de notre organisation au cours des dernières années. Cette distinction vient reconnaître une fois de plus nos efforts et nos réalisations », a déclaré la présidente Kathy Baig.

      Un parcours inspirant

      Kathy Baig est devenue membre du conseil d’administration de l’Ordre des ingénieurs du Québec en 2013, à l’âge de 32 ans. Trois ans plus tard, elle accédait à la présidence à la suite d’une élection au suffrage universel des membres de la profession. Parmi les quatre femmes qui ont occupé cette fonction depuis la fondation de l’Ordre en 1920, elle est celle qui est demeurée le plus longtemps en poste, ayant été réélue à deux reprises depuis 2016.

      Sous sa gouverne, l’Ordre a élaboré et mis en œuvre le Plan ING2020 et le Plan ING 20-25, pour être la référence en matière de protection du public au sein du système professionnel québécois. Ce virage a grandement contribué au rétablissement de la confiance envers la profession d’ingénieur dans la foulée de la commission Charbonneau.

      L’engagement de Kathy Baig dans l’avancement des femmes au sein de la profession a également été remarqué. Elle agit au Québec comme championne de l’initiative pancanadienne 30 en 30 d’Ingénieurs Canada, qui vise à ce que 30 % des nouveaux ingénieurs au Québec soient des femmes d’ici 2030. Au cours de sa présidence, l’Ordre a déployé des programmes de promotion du génie auprès des jeunes filles (Ambassadrices de la profession, dans les écoles secondaires ; Du grand génie, dans les cégeps), ainsi qu’un programme de mentorat pour les étudiantes en génie.

      Ingénieure, titulaire d’un MBA et d’une certification en gouvernance (ASC), Kathy Baig apporte également une contribution importante à titre de membre des conseils d’administration d’Ingénieurs Canada, de Via Rail Canada, de l’Institut national d’optique (INO) et de la Maison Saint-Gabriel.

      Ses réalisations remarquables ont été reconnues par plusieurs autres organisations au cours des dernières années. Elle figurait parmi les récipiendaires 2019 du prestigieux prix 40 Canadiens performants de moins de 40 ans (Top 40 Under 40). Son action lui a en outre valu des distinctions de la Fédération des chambres de commerce du Québec (Prix Mercure pour son leadership), d’Ingénieurs Canada (Fellow) et de l’Académie canadienne du génie (Fellow).

    • Consultez le PDF

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141