Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilSalle de presse et documentationCommuniqués de presse

    Soirée de l’excellence en génie : L’Ordre des ingénieurs du Québec clôture l’année de son 100e anniversaire en honorant 13 ingénieurs

    jeudi 26 novembre 2020
    • Près de 1 500 personnes ont participé à l’édition 2020 de la Soirée de l’excellence en génie. Co-animée la présidente de l’Ordre, Kathy Baig, ing., MBA, ASC, et par l’artiste Gregory Charles, cette célébration virtuelle du génie québécois a couronné de belle façon l’année du 100e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Elle a été l’occasion de dévoiler les noms des lauréats 2020 des prix et distinctions de l’Ordre. Parmi la trentaine de finalistes, 13 ingénieurs inspirants pour la profession et l’ensemble de la société se sont particulièrement démarqués.
    • « Le génie est une profession exceptionnelle qui améliore directement la qualité de vie des communautés d’ici et d’ailleurs. Les réalisations d’envergure de nos lauréats en témoignent et leurs accomplissements reflètent la contribution colossale des ingénieurs à tous les secteurs d’activités de notre société. Il y a de quoi être fiers de nos lauréats ! », a commenté la présidente de l’Ordre.

       

      GRAND PRIX D'EXCELLENCE PROFESSIONNELLE

      Le professeur Samuel Pierre, ing., remporte la plus haute distinction de l’Ordre
      Professeur titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal, M. Pierre a remporté le Grand Prix d'excellence professionnelle 2020, attribué par l'Ordre depuis 1991. Depuis plus de 30 ans, Samuel Pierre mène des travaux novateurs qui ont permis de trouver des solutions originales à des problèmes de grande complexité, par exemple la réduction de l’impact écologique des systèmes infonuagiques. Ces travaux ont été accomplis en collaboration avec des collègues de Polytechnique Montréal et avec l’industrie, notamment Bell Canada, Ericsson, Harris, Hydro-Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec, ainsi que la Ville de Montréal. Les réalisations du professeur Pierre lui ont valu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles le Prix Mohamed El Fasi de l’Agence universitaire de la Francophonie, qui récompense l’ensemble de l’œuvre d’une personnalité dont l’action scientifique a exercé une large influence à l’échelle internationale.

       

      PRIX DE LA PRÉSIDENCE POUR IMPLICATION EXCEPTIONNELLE À L'ORDRE

      Gilbert Nkurunziza, ing., est honoré pour son rôle auprès des jeunes
      Président du Comité régional de l’Estrie, Gilbert Nkurunziza, ing., est actif dans les instances régionales de l’Ordre depuis plus de dix ans. Il s’est distingué pour son apport exceptionnel aux activités de promotion de la profession. Véritable ambassadeur de la profession, M. Nkurunziza a joint plus de 8 000 jeunes Estriens de 12 à 18 ans par les activités de vulgarisation du génie dont il était responsable.

       

      NEUF HONORIS GENIUS

      Créés à l’occasion du 100e anniversaire de l’Ordre, ces distinctions sont remises pour la première fois cette année.

      Innovation technologique : Craquage de surface ultra-rapide – Louis Bertrand, ing., vice-président et cofondateur de Gazoil Doux inc. Cette entreprise a élaboré, optimisé et breveté une nouvelle technologie de pyrolyse avancée nommée le craquage de surface ultra-rapide. Ce procédé permet de valoriser des types d’huiles lourdes et usées qui sont normalement enfouies ou incorporées à de l’asphalte, ce qui a pour effet de réduire la durée de vie de l’asphalte.

      Entrepreneuriat : Gilles Lauzière, ing., président d’Urbex Innovation inc. L’esprit d’entreprise de M. Lauzière l’a amené à fonder et présider deux entreprises, notamment celle qu’il dirige actuellement : une agence manufacturière spécialisée en éclairage extérieur. Le rôle joué par Gilles Lauzière dans le démarrage ou le redressement d’autres sociétés a également contribué au succès de ces entreprises.

      Recherche ou enseignement du génie : Theodore Stathopoulos, ing., professeur à l’Université Concordia. Pilier du génie éolien, le professeur Stathopoulos est un chercheur de renommée mondiale dans le domaine de l’aérodynamique des bâtiments. Ses travaux scientifiques permettent de construire des édifices plus sécuritaires, et ils ont contribué à l’évolution des codes et des normes du bâtiment. Démontrant des habiletés de mentorat exceptionnelles, M. Stathopoulos a supervisé une cinquantaine de mémoires de maîtrise et de thèses de doctorat.

      Relève : Mathieu Laneuville, ing., directeur général adjoint du Réseau Environnement. De 2017 à 2020, M. Laneuville a été responsable de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable au ministère des Affaires municipales et de l'Habitation. À ce titre, il a négocié des ententes avec une trentaine d’intervenants pour concevoir et mettre en œuvre une stratégie qui génère des retombées considérables pour la gestion durable de l’eau.

      Engagement social : Jean-François Gysel, ing., vice-président, Développement stratégique, SNC-Lavalin inc. Président d’Ingénieurs sans frontières Québec (ISFQ) depuis 2018, M. Gysel souhaite améliorer les conditions de vie des communautés grâce à l’ingénierie durable et avec l’aide de la relève en ingénierie. Également actif au sein de l’Association des transports du Canada (ATC), il y préside depuis 2019 le Conseil de l’éducation et du développement des ressources humaines, notamment pour encourager la diversité et l’inclusion. De 2015 à 2019, Jean-François Gysel a en outre présidé le Comité national canadien de l’Association mondiale de la route.

      Projet d'ingénierie : Modernisation de la flotte de voitures du Métro de Montréal – Guy Déry, ing., directeur principal Ingénierie, projets majeurs, transport en commun, Stantec. En 2019, 54 trains Azur ont été mis en service par la Société de transport de Montréal (STM). Le Groupement DST, composé des firmes Stantec, SNC-Lavalin et AECOM, a assuré pour le compte de la STM la gestion de l’ensemble des activités d’ingénierie dans le cadre du processus d’acquisition et de mise en opération des nouvelles voitures fabriquées par le consortium Bombardier-Alstom. Ce projet représente un investissement de 2,4 milliards $.

      Mentor : Javier Beltran Galindo, ing., ingénieur en mécanique et électricité du bâtiment à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Formé en génie au Pérou et au Québec, M. Beltran Galindo a mis à profit son expérience en matière d’efficacité énergétique et d’utilisation des ressources pour mentorer plus d’une centaine d’étudiants de tous les cycles universitaires, les accompagnant dans la réalisation de projets de fin d’études, de projets spéciaux et de stages professionnels.

      Rayonnement international et Prix coup de cœur des membres : Programme de génie de l'eau au Vietnam – Julie Beauséjour, ing., vice-présidente, International, Les Services EXP inc. Par ce programme, EXP a contribué à la réalisation de 13 projets d’approvisionnement en eau potable ou d’épuration des eaux usées financés par la Banque asiatique de développement ou le programme d’infrastructure de la Banque mondiale. Chaque jour, ces projets permettent à plus de deux millions de Vietnamiens de bénéficier d’un traitement de leur eau élaboré à partir de technologies durables, dans une approche écologique et responsable.

      Progression des femmes dans la profession : Chantal Bernatchez, ing., Hydro-Québec. Mme Bernatchez ne compte pas les heures pour s'impliquer bénévolement dans la promotion de la profession d’ingénieur. Ses activités, notamment comme conférencière et mentor, ont permis de sensibiliser et de soutenir des centaines de femmes et de jeunes filles de tous les âges, en particulier dans le cadre de l’initiative 30 en 30.

       

      RECONNAISSANCE PROVINCIALE D’UN PROJET RÉGIONAL INNOVANT

      Système d’orientation de faisceaux pour un lidar automobile – Pierre Olivier, ing., chef de la technologie, LeddarTech. Produits selon une technologie brevetée, les prototypes développés par cette entreprise sont les premiers capteurs permettant d’accomplir une portée de 200 mètres sur une cible à 10 % de réflectivité avec une source laser de 900 nanomètres. Cette solution répond aux besoins fondamentaux du lidar pour automobile autonome, et l’entreprise travaille actuellement à l’introduire sur le marché.

    • Consultez le PDF

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141