Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilSalle de presse et documentationCommuniqués de presse

    L'Ordre des ingénieurs se déclare très satisfait de la décision du gouvernement du Québec de retenir l'évaluation environnementale stratégique

    jeudi 10 mars 2011
    • L'Ordre des ingénieurs du Québec accueille favorablement la décision du gouvernement du Québec de procéder à une évaluation environnementale stratégique (ÉES), à la suite du dépôt du rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur le développement durable de l'industrie des gaz de shale.
    • Le mémoire que l'Ordre a présenté au BAPE à l'automne dernier, « Pour une évaluation environnementale stratégique de la filière des gaz de shale » était centré sur la nécessité de répondre aux questions liées aux impacts potentiels de l'exploitation de la ressource gazière au Québec. La présidente de l'Ordre, M me Maud Cohen, ing., salue cette décision : « Le rapport du BAPE va entièrement dans ce sens et le gouvernement a pris une sage décision pour les Québécois. Nous sommes convaincus qu'il faut d'abord déterminer si l'exploitation des gaz de shale au Québec est soutenable et avantageuse pour les Québécois. Par exemple, aucun projet d'ingénierie d'envergure ne pourrait voir le jour sans étude préalable ! C'est fondamental dans notre profession ».
       
      Les deux autres recommandations du mémoire de l'Ordre sont les suivantes : que l'ÉES de la filière des gaz de shale porte sur l'ensemble du cycle de vie du gaz naturel, de l'extraction dans les shales à l'utilisation dans le bilan énergétique du Québec. L'ÉES devrait également porter sur les activités d'exploration et de mise au point des méthodes d'exploitation. que l'ÉES de la filière des gaz de shale soit publiée et donne lieu à un débat public tenu sous l'égide du BAPE, qui publiera son rapport de consultation et ses recommandations au gouvernement.
       
      Plutôt qu'un moratoire, l'Ordre proposait que « les activités d'exploration et de mise au point des méthodes d'extraction soient soumises à un régime spécial d'autorisations émises par le MDDEP », une proposition qui fait également partie des recommandations du rapport du BAPE. On peut consulter le mémoire et le communiqué de presse de l'Ordre sur son site Internet.
       
      Les gaz de shale présentent un intérêt certain. Sont-ils pour autant la solution extraordinaire dont certains font miroiter les avantages ? Il faut prendre le temps et les moyens pour le savoir. La disponibilité du gaz naturel à des conditions potentiellement avantageuses pourrait changer la donne énergétique au Québec et soulève la possibilité d'une utilisation accrue du méthane dans le bilan énergétique du Québec. Dès lors, cet élément majeur doit faire partie du périmètre d'analyse.
       
      « Bien entendu, nous suivrons attentivement ce dossier et la place que connaîtront les gaz de shale dans le bilan énergétique global du Québec, et nous assurons le Gouvernement de notre collaboration constructive lors des consultations qu'entreprendra le BAPE », a conclu Mme Cohen.
       
      À propos de l'Ordre des ingénieurs du Québec
      Fondé en 1920, l'Ordre des ingénieurs du Québec regroupe plus de 60 000 professionnels du génie de toutes les disciplines, à l'exception du génie forestier.

      Mission
      L'Ordre a comme mission d'assurer la protection du public en contrôlant l'exercice de la profession dans le cadre de lois constitutives de l'Ordre et de mettre la profession au service de l'intérêt du public

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141