Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilSalle de presse et documentationCommuniqués de presse

    Le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec radie M. André Laforest pour 2 mois

    vendredi 9 février 2018
    • Montréal, le 9 février 2018 – Le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec a rendu sa décision sur culpabilité et sanction à l’égard de M. André Laforest qui se voit imposer une radiation de 2 mois du tableau de l’Ordre. Dans sa décision, le Conseil de discipline condamne également M. Laforest à payer l’ensemble des déboursés relatifs à l’instruction de la plainte, ainsi que les frais d’expertise s’élevant à 16 625 $.
    • M. Laforest a été reconnu coupable d’avoir, dans le cadre de travaux relatifs à la recherche d’eau souterraine entrepris par Thetford Mines sur le territoire de la municipalité d'Irlande :
      • fait procéder ou permis ou toléré qu'il soit procédé à des travaux en milieu humide dans le secteur de Maple Grove alors qu’aucune autorisation n’avait été émise aux termes de la Loi sur la qualité de l’environnement, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs ;
      • collaboré à la rédaction d’une demande de certificat d’autorisation aux termes de la Loi sur la qualité de l’environnement dans laquelle il n’est pas indiqué que les essais de pompage pouvaient causer ou contribuer à l’assèchement partiel de la rivière Larochelle, contrevenant ainsi à l'article 3.02.04 du Code de déontologie des ingénieurs ;
      • fait procéder ou permis ou toléré qu'il soit procédé à l’installation de barrages temporaires de mesure alors que le certificat d’autorisation émis aux termes de la Loi sur la qualité de l’environnement ne l’autorisait pas, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs ;
      • fait procéder ou permis ou toléré qu'il soit procédé à des travaux de pompage lesquels ont causé ou contribué à l’assèchement partiel de la rivière Larochelle, contrevenant ainsi à l'article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs.

      Les faits reprochés à M. Laforest se sont déroulés à Thetford Mines, à Cap-Rouge et à Irlande, entre février 2003 et octobre 2004, alors qu’il était président et chef de la direction de sa firme Laforest Expert-Conseils inc.

      La version intégrale de la décision du Conseil de discipline, incluant le résumé des faits reprochés, peut être consultée sur le site web de l’Ordre.

      Pour rappel, les sanctions imposées par le Conseil de discipline ont pour objectif de protéger le public en dissuadant le professionnel de récidiver et en servant d’exemple à l’égard des autres membres de la profession.

      À propos de l’Ordre des ingénieurs du Québec
      Fondé en 1920, l'Ordre des ingénieurs du Québec regroupe quelque 62 000 professionnels du génie de toutes les disciplines, à l'exception du génie forestier. L’Ordre se veut une référence en matière de professionnalisme et d’excellence en génie, tout en étant un organisme rassembleur. Il a pour mission d’assurer la protection du public en agissant afin que les ingénieurs servent la société avec professionnalisme, conformité et intégrité dans l’intérêt du public. Pour plus d’information, consultez le site www.oiq.qc.ca.
    • Consulter la version PDF

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141