Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilSalle de presse et documentationCommuniqués de presse

    L’Ordre des ingénieurs du Québec encourage les femmes à faire entendre leur voix au sein de la profession

    jeudi 13 février 2014
    • Montréal, le 13 février 2014 – Quelque 130 ingénieures ont participé, ce matin à Montréal, à la troisième édition du déjeuner-causerie Femmes de génie !, organisé par l’Ordre des ingénieurs du Québec. Cette activité présente le parcours inspirant de femmes qui se démarquent dans le monde du génie, et a pour objectif de valoriser l’apport des femmes à la profession.
    • À titre de conférencière, madame Nancy Venneman, ing., présidente d’Altitude aéronautique, s’est entretenue avec monsieur Patrick Masbourian, animateur à Radio-Canada, et a répondu aux questions des participantes sur son expérience professionnelle, son cheminement de carrière, ses plus grands défis et ses plus belles réussites.
       
      « J’ai choisi le génie, car c’est une profession passionnante qui offre de nombreuses possibilités de carrière », a expliqué l’ingénieure Nancy Venneman, qui a fondé Altitude aéronautique, un bureau d’ingénierie spécialisé en aéronautique, en 2005.
       
      « Pour moi, être une femme dans un domaine majoritairement masculin n’a jamais été un obstacle. En génie, ce sont les compétences qui priment », a déclaré madame Venneman. Elle a insisté sur l’importance de la formation continue et du réseautage pour le développement et la réussite d’une carrière.
       
      « Les femmes prennent de plus en plus de place dans la profession, ce qui est une excellente nouvelle », a déclaré monsieur Daniel Lebel, ing., FIC, PMP, président de l’Ordre des ingénieurs du Québec, qui a encouragé les ingénieures à faire entendre leur voix au sein de la profession et à travailler de concert avec l’Ordre à gagner de nouveau la confiance du public. « Dans le contexte actuel, la profession a grand besoin de modèles positifs. Leader dans son secteur d’activité, madame Venneman allie des compétences techniques et un esprit entrepreneurial, à l’art de gérer et de motiver des équipes performantes, ce qui en fait une ambassadrice de choix pour notre profession », a ajouté monsieur Lebel.
       
      L’Ordre des ingénieurs du Québec compte actuellement près de 8 300 ingénieures, ce qui représente environ 13 % de tous ses membres. La proportion d’ingénieures croît, chaque année, de façon constante. Cette croissance devrait se poursuivre au cours des prochaines années, alors que les femmes représentent plus de 17 % des étudiants inscrits à des programmes de premier cycle en génie au Québec.
       
      En plus de valoriser l’apport des femmes à la profession, l’Ordre des ingénieurs du Québec souhaite promouvoir le génie auprès des jeunes filles, en s’associant à l’activité Les filles et les sciences, un duo électrisant !, dont la 15e édition aura lieu le samedi 15 février dans plusieurs universités et écoles de génie du Québec. Les filles et les sciences, un duo électrisant ! vise à faire connaître aux adolescentes de 2e et 3e secondaire la nature exacte des professions scientifiques et technologiques et des études qui y mènent.
       
      L’engagement de l’Ordre envers le public
       
      L’Ordre des ingénieurs du Québec s’est formellement engagé à consacrer toutes les ressources nécessaires afin que l’ensemble des ingénieurs adoptent des pratiques professionnelles exemplaires et qu’ils gagnent de nouveau la confiance du public. Plus précisément, l’Ordre s’est engagé à protéger le public en agissant sur le plan de la prévention et de la discipline, à trouver des solutions concrètes pour répondre à la crise actuelle et améliorer la pratique du génie, ainsi qu’à gérer de manière transparente en mettant l’éthique et la déontologie à l’avant-plan.
       
      À propos de l’Ordre des ingénieurs du Québec
       
      Fondé en 1920, l’Ordre des ingénieurs du Québec regroupe plus de 60 000 professionnels du génie de toutes les disciplines, à l’exception du génie forestier. L’Ordre a comme mission d’assurer la protection du public en contrôlant l’exercice de la profession dans le cadre des lois constitutives de l’Ordre et de mettre la profession au service de l’intérêt du public. Pour plus d’information, consultez le site Web www.oiq.qc.ca.
    • L’Ordre des ingénieurs du Québec encourage les femmes à faire entendre leur voix au sein de la profession (Version PDF)

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141