Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilJe suisMembreDéveloppement des compétences professionnellesGénie Municipal

    Génie Municipal 

    Publié : février 2021

    Ce profil de compétences est destiné aux ingénieurs qui analysent, planifient, conçoivent, réalisent, exploitent, inspectent et entretiennent les infrastructures municipales (aqueduc, égouts, voirie) et qui mettent en place des solutions, estiment les coûts, planifient et surveillent des travaux dans ce domaine.



    Pour consulter la liste des secteurs d'activités visés par ce profil, cliquez ici.




    ÉTABLIR LE MANDAT
    Compétence Éléments de compétence
    A – Définir les besoins et les attentes 1. Définir les objectifs
    2. Définir les usages
    3. Définir le cycle de vie (durée de vie, niveau de service)
    4. Définir les contraintes et les risques (techniques, économiques et sociaux)
    5. Déterminer les intervenants
    6. Évaluer les attentes préliminaires (en termes de performance, de coût et d’envergure)
    B – Préciser l’encadrement légal, réglementaire et normatif 1. Déterminer les règles de l’art applicables :
    a. les lois et les codes
    b. les normes (ex. : BNQ, normes sur les ouvrages routiers du ministère des Transports du Québec [MTQ])
    c. les règlements (ex. : règlements municipaux et provinciaux)
    d. les directives gouvernementales (ex. : directives du ministère de l’environnement et de la Lutte contre les changements climatiques [MELCC])
    e. les guides et les fiches techniques standards (ex. : guide de gestion, manuel de calcul et de conception)
    2. Déterminer les autorisations et les permis requis
    3. Déterminer les certifications, les homologations et les accréditations requises
    C – Définir le mandat 1. Évaluer l’état de ses compétences et de ses moyens
    2. Convenir de l’échéancier, du budget, des livrables et des exclusions
    3. Sélectionner les services complémentaires, le cas échéant
    4. Convenir des intrants et/ou des informations fournies par le client ou disponibles
    5. Établir les responsabilités de chacune des parties
    6. Formaliser le mandat (ex. : contrat, charte de projet)

    RECHERCHER LES INFORMATIONS ET LES DONNÉES PERTINENTES
    Compétence Éléments de compétence
    A – Établir les paramètres d’analyse du projet 1. Déterminer les zones et les secteurs concernés
    2. Consulter le cadastre
    3. Prendre connaissance de l’occupation du territoire et de son développement potentiel
    4. Consulter les plans des infrastructures existantes et en cours d’exécution
    5. Prendre connaissance du zonage et des implications environnementales
    6. Consulter les évaluations environnementales de site
    7. Identifier les éléments géologiques, hydrauliques et géotechniques (caractérisation des sols)
    8. Déterminer la durée de vie des ouvrages projetés
    9. Tenir compte des récurrences (ex. : usage, conditions climatiques, débit d’égout et consommation)
    B – Prendre connaissance des besoins actuels et futurs 1. Consulter les plans d’urbanisme, les plans directeurs et les autres documents pertinents
    2. Consulter les données territoriales relatives aux phénomènes (changements) climatiques
    3. Consulter les données en besoins de mobilité
    4. Prendre connaissance de la stratégie de résilience urbaine
    C – Recueillir les faits et les données pertinentes ; dresser la liste des données manquantes ou inexistantes 1. Recueillir les informations techniques liées à l’extension et à la consolidation des infrastructures municipales :
    a. consulter les intervenants et autres parties prenantes
    b. visiter, physiquement et/ou virtuellement, les lieux et les ouvrages :
    i. faire l’état des lieux
    ii. déterminer les contraintes
    c. cerner les particularités du milieu (ex. : population touchée, écoles, présence de milieux humides)
    d. évaluer l’état et la fonctionnalité des ouvrages et des infrastructures existantes
    e. consulter l’historique des bris et des défaillances
    2. Vérifier les capacités actuelles et futures des ouvrages municipaux
    3. Relever les caractéristiques associées à l'utilisation du territoire (ex. : densité d’occupation, circulation)
    4. Consulter les données, par exemple et sans s’y limiter :
    a. sur l’eau potable : consommations, facteurs de pointe, débits, pression disponible, finalité requise
    b. sur les eaux usées et pluviales : points de rejet et taux de rejet des eaux usées/de ruissellement, débits, facteurs de pointe, station pluviométrique, caractérisation des eaux
    c. sur la voirie et la circulation : vitesse, comptages, débits, phasages de feux, rapports d’accidentométrie
    d. sur la réalisation de travaux : plan et devis, mandat, échéancier de construction, budget
    5. Valider avec son client que les données obtenues et que les projections (cibles) retenues sont adéquates compte tenu :
    - des phénomènes liés aux changements climatiques
    - de l’évolution démographique
    - de la pérennité visée de l’ouvrage
    6. Dresser la liste des données manquantes
    7. Émettre des hypothèses
    8. Effectuer les relevés nécessaires (topographiques ou autres)
    9. Faire des campagnes de mesures additionnelles et/ou effectuer des études complémentaires, le cas échéant
    10. Vérifier la fiabilité des informations et des données collectées
    D – Identifier les risques 1. Identifier les risques sur tout le cycle de vie, notamment :
    a. au point de vue environnemental (ex. : émissions de gaz, contamination des sols, plantes envahissantes)
    b. en matière de santé, sécurité et bien-être (public et travailleurs)
    c. au point de vue technologique
    d. au point de vue budgétaire
    E – Considérer les meilleures pratiques et les usages 1. Inventorier les pratiques existantes éprouvées
    2. Inventorier les bonnes pratiques en matière de développement durable et d’adaptation aux changements climatiques
    F – Détailler les contraintes, les limites et les opportunités 1. Déterminer les contraintes techniques
    2. Intégrer les interrelations entre les secteurs municipaux desservis
    3. Considérer les opportunités
    a. étudier les projets et les solutions similaires
    b. repérer les opportunités technologiques (nouvelles ou prometteuses)
    c. déterminer les possibles bonifications au projet
    d. repérer les subventions disponibles
    e. déterminer les combinaisons possibles d’intervention

    DÉTERMINER LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A – Vérifier les compétences requises pour déterminer la solution 1. Vérifier l’état de ses connaissances et acquérir les connaissances requises
    2. Établir la nécessité d’intervention d’autres experts et services spécialisés dans le projet
    B – Déterminer des scénarios 1. Analyser les informations et les données collectées
    2. Valider l’objectif du mandat et la perception du client
    3. Confirmer les critères de conception en fonction de la nature de l’ouvrage, des normes et des contraintes à intégrer ainsi que des données collectées
    4. Confirmer les besoins en tenant compte de l’ensemble des infrastructures (gestion intégrée des infrastructures)
    5. Élaborer des scénarios et les solutions envisageables
    a. effectuer la conception préliminaire des solutions
    b. faire l’estimation budgétaire préliminaire en tenant compte des coûts d’exploitation
    c. préparer les plans préliminaires
    C – Effectuer l’analyse des risques de chaque scénario 1. Effectuer l’évaluation qualitative des risques
    2. Effectuer l’évaluation quantitative des risques
    3. Effectuer l’analyse de sensibilité
    4. Recommander des mesures de traitement des risques (atténuation, prévention)
    D – Comparer les scénarios 1. Faire l’analyse comparative des scénarios (analyse multicritère) en tenant compte pour chaque scénario :
    a. de la performance technique et fonctionnelle
    b. de l’impact sur les ouvrages existants (amont et aval)
    c. des coûts de réalisation et d’exploitation
    d. des échéanciers (ex. :préparation, disponibilité des ressources matérielles et humaines, réalisation des travaux)
    e. des exigences du client
    f. de l’impact sur les usagers et l’environnement
    g. de l’atténuation et/ou de l’adaptation aux changements climatiques
    E – Recommander une solution 1. Formuler des recommandations
    2. Valider l’acceptation sociale
    3. Préparer des avis et des rapports
    4. Convenir de la solution finale avec le client

    CONCEVOIR LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A – Concevoir les ouvrages pour l’eau potable 1. Effectuer les calculs hydrauliques (les débits, les pressions, la qualité)
    2. Tenir compte des études géotechniques et de caractérisation des sols
    3. Dimensionner les éléments et les équipements et spécifier leurs caractéristiques
    4. Tracer et intégrer les éléments et équipements dimensionnés projetés
    5. Vérifier les comportements du réseau et des composantes de la solution pour les besoins critiques (ex. : protection santé et sécurité, couverture incendie)
    6. Considérer l’entretien et l’exploitation (ex. : protection santé et sécurité)
    7. Planifier la gestion des alimentations et des rejets (purges, rinçage)
    B – Concevoir les ouvrages pour les eaux usées 1. Effectuer les calculs hydrauliques (les débits, les charges, les pressions)
    2. Tenir compte des études géotechniques et de caractérisation des sols
    3. Dimensionner les éléments et les équipements, et spécifier leurs caractéristiques
    4. Tracer et intégrer les éléments et équipements dimensionnés projetés
    5. Inclure les comportements du réseau et des composantes de la solution pour les besoins courants et critiques
    6. Valider les impacts sur les éléments situés en amont et en aval
    7. Considérer l’entretien et l’exploitation (ex. : protection santé et sécurité)
    8. Planifier la gestion des apports, des rejets et des dérivatifs (ex. : émanations de gaz)
    C – Concevoir les ouvrages pour les eaux pluviales 1. Effectuer les calculs hydrologiques pour l’obtention des débits et des volumes de conception
    2. Effectuer les calculs hydrauliques (les débits, les pressions)
    3. Tenir compte des études géotechniques et de caractérisation des sols
    4. Dimensionner les éléments et équipements et spécifier leurs caractéristiques
    5. Appliquer les pratiques de gestion optimale (PGO)
    6. Tracer et intégrer les éléments et équipements dimensionnés projetés
    7. Vérifier les comportements du réseau et des composantes de la solution pour les besoins critiques
    8. Valider les impacts sur les éléments situés en amont et en aval
    9. Planifier la gestion des apports et des rejets
    D – Concevoir les axes routiers 1. Définir la situation actuelle et projetée
    a. calculer la génération de déplacements par l’aménagement proposé
    b. appliquer une affectation des déplacements en fonction des enquêtes origine-destination (O-D) et de la part modale
    c. illustrer les débits et les mouvements projetés sur les réseaux
    d. tenir compte des autres infrastructures existantes et/ou projetées (ex. : gaz, électricité, télécommunications)
    2. Intégrer les besoins au réseau d’infrastructures existantes et projetées
    a. établir les conflits potentiels
    b. définir les infrastructures pour tous les types d’usagers
    c. intégrer les besoins des usagers et leur sécurité
    d. valider les mouvements pour tous les types de véhicules (rayon de braquage)
    e. définir des solutions pour l’intégration de tous les services publics (ex. : déneigement, collecte des déchets)
    3. Intégrer les éléments de signalisation, de contrôle de la circulation et d'éclairage
    4. Tenir compte des études géotechniques et de caractérisation des sols
    5. Considérer l’entretien et l’exploitation (ex. : protection santé et sécurité)
    E – Concevoir la chaussée 1. Déterminer les charges et les sollicitations auxquelles la chaussée sera soumise (ex. : poids et fréquence de circulation)
    2. Tenir compte des études géotechniques, de caractérisation des sols et du contexte hydrogéologique
    3. Tenir compte des conditions climatiques
    4. Tenir compte du drainage des surfaces
    5. Tenir compte de la durée de vie utile de l’ouvrage
    6. Dimensionner la structure de chaussée routière (épaisseur des couches)
    a. sélectionner les matériaux en fonction de leur disponibilité
    b. sélectionner les matériaux pour chacun des éléments de la structure (ex. : fondation, base, surface de roulement)
    7. Déterminer la géométrie de la chaussée
    8. Intégrer la coupe type de chaussée à la géométrie
    9. Établir les profils (ex. : déblais/remblais, pentes longitudinales)
    F – Concevoir les documents pour valider la qualité/conformité des travaux 1. Établir les stratégies de réalisation et les méthodes de travail
    a. tenir compte des enjeux de santé et sécurité
    b. tenir compte des contraintes et des exigences environnementales
    c. tenir compte de la gestion d’approvisionnement (ex. : délais de livraison d’équipement)
    d. prévoir le maintien des services (ex. : eau potable, drainage, circulation, électricité, gaz, télécommunications)
    2. Établir la quantité de matériaux et des équipements nécessaires
    3. Prévoir la faisabilité des opérations de levage
    4. Prévoir les ouvrages temporaires
    5. Planifier la gestion des apports et des rejets
    6. Préparer l’échéancier, le plan qualité et le plan de suivi des budgets
    G – Coordonner la conception avec les autres disciplines et les autres professionnels 1. Tenir compte de la conception réalisée par les professionnels d’autres disciplines (ex. : mobilier urbain, aménagement paysager, voie ferrée)
    H – Prévoir les impacts de la réalisation des travaux sur la conception 1. Intégrer les exigences critiques de réalisation
    2. Préciser les exigences critiques de surveillance
    3. Tenir compte de la continuité et du maintien des services et du rétablissement des opérations
    4. Tenir compte de la faisabilité des travaux
    5. Tenir compte du phasage des travaux
    6. Planifier la réponse aux situations exceptionnelles ou d’urgence (surveillance, alerte, mobilisation, intervention, démobilisation et retour d’expérience)
    I – Valider la conception 1. Valider l’atteinte des objectifs
    2. Faire des essais et des simulations requis
    3. Valider la solution et les calculs
    4. Apporter des correctifs et des ajustements
    J – Préparer l’échéancier de réalisation des travaux 1. Déterminer les lots de travaux et le nombre d’appels d’offres
    2. Tenir compte des contraintes saisonnières
    3. Tenir compte de la disponibilité financière
    K – Établir les coûts estimatifs des travaux 1. Tenir compte du contexte (ex. : économique, environnemental, climatique)
    2. Tenir compte du contexte géotechnique (ex. : nature des sols, niveau de la nappe phréatique, présence de roc ou de sols contaminés)
    3. Estimer les coûts de construction des ouvrages
    a. établir les lots dans le bordereau
    b. quantifier les articles au bordereau
    c. établir les prix unitaires ou forfaitaires
    d. établir les contingences et les imprévus
    L – Produire les documents d’ingénierie 1. Préparer les plans techniques
    a. illustrer les ouvrages existants
    b. illustrer les ouvrages projetés
    c. détailler les travaux à réaliser (dimensions, vues en plan et en profil, détails types et références aux normes)
    d. prévoir les ouvrages temporaires requis
    e. illustrer la présence potentielle de sols contaminés
    f. intégrer les relevés d’arpentage existants et projetés
    2. Préparer les devis techniques
    a. détailler les travaux à réaliser (dimensions, vues en plan et en profil, détails types et références aux normes)
    b. prévoir les ouvrages temporaires requis
    c. annexer les études géotechniques, de caractérisation et autres études pertinentes
    3. Préparer le cahier des charges administratives
    a. déterminer la préséance des documents
    b. décrire les modalités de paiement et joindre une description des articles au bordereau des prix
    c. décrire les responsabilités respectives de tous les intervenants
    d. déterminer l'échéancier et l'ordonnancement des travaux
    e. définir les garanties à fournir par l'entrepreneur
    f. déterminer les modalités de réception des ouvrages (ex. : visite d'inspection, liste/suivi des déficiences, libération des retenues)
    g. déterminer les modalités de paiement de l’ouvrage en fonction de l’avancement des travaux
    h. décrire les modalités de gestion des travaux supplémentaires ou des changements
    i. déterminer les modalités de règlements de litige et les processus de réclamations
    4. Préparer les formulaires administratifs
    a. préparer un formulaire de soumission incluant le bordereau des prix
    b. adapter les formulaires administratifs relatifs au projet (ex. : statut juridique, preuve d'assurance, résolution de signature, autres formulaires requis)
    c. établir une grille de pondération
    d. obtenir les permis et autorisations requis
    5. Prévoir la préparation des manuels d’opération et d’entretien

    SURVEILLER LA MISE EN OEUVRE DE LA SOLUTION ET RÉALISER LES TRAVAUX
    Compétence Éléments de compétence
    A – Planifier la surveillance 1. Maîtriser la portée technique et administrative du projet et du contexte de réalisation
    2. Déterminer les rôles et responsabilités des intervenants
    3. Préparer le plan de surveillance en tenant compte du Guide de surveillance des travaux
    a. déterminer les éléments à surveiller
    b. préciser les activités et leur criticité
    c. déterminer les ressources requises
    B – Effectuer la surveillance des travaux de construction des ouvrages projetés 1. Rendre accessible et appliquer le plan de surveillance
    2. Recueillir et consigner les renseignements concernant la surveillance
    3. Contrôler la conformité des travaux aux plans et devis
    4. Gérer les imprévus et les changements techniques
    5. Prendre les mesures appropriées, le cas échéant
    C – Réaliser les travaux 1. Prendre connaissance des plans et devis émis pour la construction et en maîtriser le contenu
    2. Comprendre les conditions de réalisation (ex. : échéanciers du client, pénalités)
    3. Réviser les services à sous-traiter
    4. Planifier l’achat et la livraison des matériaux requis
    5. Préparer les échéanciers, les tenir à jour et respecter les délais
    6. Fournir les dessins d’atelier et les plans d’ouvrages temporaires
    7. Mettre en place des mesures de travail sécuritaires (ex. : programme de prévention, comité de chantier)
    8. Réaliser un ouvrage de qualité en ce qui a trait:
    a. à la conformité des équipements et des matériaux
    b. au contrôle et à la qualité des travaux
    9. Déterminer les points de contrôle et le suivi nécessaire (plan de de gestion qualité)
    10. Respecter ses obligations contractuelles
    11. Effectuer la planification et le suivi de l’ensemble des activités
    12. Coordonner les sous-traitants et les fournisseurs
    13. Gérer les coûts
    14. Gérer les risques, les nuisances et les impacts
    15. Gérer les changements et proposer des pistes de solution
    16. Corriger les non-conformités
    17. Respecter les bonnes pratiques en matière environnementale
    18. Vérifier l’intégrité et la sécurité de l’ouvrage et de son environnement pendant la réalisation
    19. Effectuer les tests ou les essais requis avant la livraison de l’ouvrage
    D – Mettre en service 1. Préparer le scénario de démarrage
    2. Effectuer une revue de sécurité
    3. Préparer les documents d’opération et d’entretien
    a. déterminer les remplacements, les destructions et les mises au rancart
    b. planifier la gestion des alimentations et des rejets
    c. intégrer les exigences critiques d’opération et d’entretien
    d. intégrer les exigences particulières de continuité des opérations et de réponse aux situations d’urgence
    e. déterminer les besoins de formation
    4. Surveiller la mise en service
    5. Évaluer la performance et la satisfaction
    E – Terminer les travaux
    1. Corriger les déficiences
    2. Recommander la réception des travaux
    3. Préparer les attestations de conformité
    4. Préparer les documents finaux (ex. : rapports, plans finaux, relevés)

    SOUTENIR L’EXPLOITATION
    Compétence Éléments de compétence
    A – Prévoir le suivi, le contrôle et l'entretien des ouvrages de captage, de distribution et de gestion de l'eau potable 1. Effectuer le suivi et le contrôle de la fonctionnalité et de l’état du réseau d’eau potable
    2. Vérifier la qualité de l’eau et la continuité du service
    3. Superviser l'inspection et le nettoyage des conduites et des réservoirs
    4. Effectuer le suivi et le contrôle des postes de pompage et des chambres de vannes
    5. Réaliser les plans de fermetures du réseau
    6. Optimiser le fonctionnement des équipements et du réseau
    7. Vérifier l’atteinte des objectifs qualitatifs et quantitatifs des ouvrages
    8. Recommander les travaux correctifs et/ou de remplacement nécessaires 9. Établir le programme d’auscultation
    10. Établir le programme d’entretien
    11. Préparer les rapports de conformité
    B – Prévoir le suivi, le contrôle et l'entretien des ouvrages de collecte et de gestion des eaux usées et des eaux pluviales 1. Effectuer le suivi et le contrôle de la fonctionnalité et de l’état du réseau d’eaux usées et pluviales
    a. faire le suivi des refoulements, des bris et des obstructions
    b. indiquer les secteurs problématiques
    c. superviser l'inspection et le nettoyage des conduites, des postes de pompage et autres équipements
    d. analyser le rapport d'inspection sur l'état des conduites et des joints
    e. évaluer les méthodes de réfection ou de réhabilitation
    f. exécuter les travaux requis selon les priorités
    g. procéder périodiquement à une campagne in situ de mesure de débits et/ou de charges
    h. compiler et localiser les surverses (nombre, volume, durée et débit) dans le cas des réseaux d’eaux usées
    2. Effectuer le suivi et le contrôle des postes de pompage
    3. Optimiser le fonctionnement des équipements et du réseau
    4. Vérifier l’atteinte des objectifs qualitatifs et quantitatifs des ouvrages
    5. Indiquer les travaux correctifs et/ou de remplacement nécessaires
    6. Établir le programme d’auscultation
    7. Établir le programme d’entretien du réseau, des bassins de rétention et des ouvrages en PGO
    8. Préparer les rapports
    C – Prévoir le suivi, le contrôle et l'entretien des infrastructures de voirie 1. Indiquer les travaux correctifs nécessaires
    2. Planifier le marquage de la voirie
    3. Établir le programme d’auscultation
    4. Établir le programme d’entretien
    D – Gérer les risques en continu 1. Surveiller des sources émergentes de danger
    2. Mettre en place des indicateurs de suivi
    3. Analyser périodiquement les risques
    4. Ajuster les objectifs et les programmes

    Le profil s’applique spécifiquement :

    1. aux ouvrages de captage, de distribution et de gestion de l'eau potable
    2. aux ouvrages de collecte et de gestion des eaux usées
    3. aux ouvrages de collecte et de gestion des eaux pluviales
    4. aux infrastructures municipales de transport (voies publiques et stationnements)
    5. à la circulation et à la signalisation
    6. à la réalisation des travaux municipaux

    Ce profil de compétences peut s’appliquer aux ouvrages suivants, mais il n’a pas été élaboré précisément pour ceux-ci :

    1. les infrastructures associées aux parcs et aux espaces verts
    2. les infrastructures servant à la collecte des matières résiduelles
    3. la filière de traitement des eaux usées (traitement chimique ou biologique)
    4. la filière de traitement de l'eau potable
    5. l'intégration des réseaux d'utilité publique (ex. : gaz, électricité, télécommunications)
    6. la planification du territoire
    7. le transport en commun

    Notes : Ce document est un guide pour aider les ingénieurs travaillant dans le domaine du génie municipal à définir les compétences requises dans l’exercice de leurs fonctions ; il ne présente toutefois pas une liste exhaustive des tâches qui doivent être obligatoirement exécutées dans toutes les situations.

    L’ingénieur qui exerce des activités définies dans ce profil de compétences en lien avec les éléments 1 à 6 de la liste précédente peut considérer qu’il travaille dans le domaine du génie municipal, et ce, bien que l’ensemble de ses activités se rapportent seulement à un ou à quelques-uns des champs de compétences présentés dans ce profil de compétences.

    L’ingénieur qui pratique dans le domaine du génie municipal peut trouver des éléments de compétence pertinents à sa pratique dans les profils de compétences portant sur la géotechnique, les ponts et structures de transport, la structure du bâtiment, les procédés industriels et les ouvrages temporaires. Il peut également se référer au Guide de surveillance des travaux.

    Ce contenu était-il utile pour vous?

    Tout à faitEn partiePas du tout

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141